Richard Mallié

Le candidat de la Droite

10e circonscription des Bouches-du-Rhône

Mon Engagement
  • Fils de petits commerçants, mes valeurs se sont forgées au fil des années passées sur le terrain à servir nos concitoyens. Aujourd’hui, plus que jamais, les repères des élus doivent s’ancrer dans la réalité quotidienne des Français. 

  • En 10 ans à servir les Français à l’Assemblée, j’ai été élu par mes pairs à la Questure de la chambre basse du Parlement. Elu 5 fois au mandat de Maire, reconnu par tous les élus du Département, je préside le SDIS 13 et ai été porté à la 2e Vice-Présidence de la Métropole.

  • Reconnu « député le plus actif de France », je suis intervenu 551 fois dans l’Hémicycle, ai déposé 203 amendements, posé 348 questions écrites au Gouvernement ; et porté 28 propositions de loi, dont la plus célèbre sur la réforme du travail dominical. 

Mes Mandats
richardecoles3

Maire de Bouc-Bel-Air

Engagé pour la qualité de vie de mes administrés, j’ai créé pour Bouc-Bel-Air le premier atlas communal de la biodiversité.

Le mandat de Maire restera pour moi le plus noble et formateur car en contact avec les préoccupations des Français.

Richard Mallié président du SDIS 13

Président du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches du Rhône (SDIS 13).

En 2015, la nouvelle majorité départementale m’a confié la lourde responsabilité de veiller à la sécurité civile des habitants des Bouches-du-Rhône.

richardmeeting

2e vice-président de la Métropole Aix-Marseille Provence, en charges des relations internationales

Les maires de la Métropole m’ont fait l’honneur de m’élire à la 2e Vice-Présidence de l’institution. Je contribue depuis à porter haut les couleurs de notre territoire. 

Richard Mallié, élu connecté

Pour contribuer et me poser vos questions : inscrivez-vous sur ma plate-forme d'échanges sécurisée.

Rejoignez moi
Mon Action

Mon expérience au service de la France, de ma commune de Bouc-Bel-Air et de notre Département m'a permis de porter des dossiers emblématiques : je me suis engagé en politique pour agir, et si je suis fier du travail accompli, c'est que j'ai obtenu des résultats ! 

Biographie
Restez en contact avec moi
Contactez-moi

clear
richardhommage

Richard Mallié

 

 

 

Maire de Bouc Bel Air

 

Chirurgien-dentiste installé à Bouc-Bel-Air à la fin de mes études à Marseille, je me suis d’abord engagé dans le monde mutualiste, et notamment dans la gestion des organismes locaux de la santé au travail, avant de prendre mes premières responsabilités politiques au conseil municipal de Bouc-Bel-Air en 1983, alors que la municipalité, alors à gauche, menace de faire de ma ville une nouvelle Vitrolles.

En 1989, j’arrache la mairie à la gauche dans une élection en triangulaire, avec un écart de 11 voix seulement. Avec mon équipe, je mène alors la politique de protection du cadre de vie qui fait aujourd’hui de Bouc-Bel-Air une commune si recherchée sur notre territoire. Un travail reconnu par les Boucains, qui me rééliront Maire en 2014 avec près de 70% des suffrages, après une parenthèse de 10 ans, entre 2002 et 2012, passée sur les bancs de l’Assemblée nationale.

 

 

Député de la 10e circonscription des Bouches du Rhône

De 2002 à 2012, j’ai été votre député. Dès novembre 2002, j’ai déposé la proposition de loi qui aboutira en 2004 à la création de l’Agence nationale pour la garantie des droits de mineurs. 2 autres lois porteront mon nom : celle qui créera l’Ordre des Infirmiers et, la plus connue, celle qui réformera le repos dominical, permettant la survie des milliers d’emplois de Plan de Campagne. 

Fidèle aux valeurs que m’ont inculqué mes parents, petits commerçants, j’ai également œuvré comme rapporteur en faveur de la réduction des frais bancaires : le rapport Mallié a engendré une baisse des coûts d’encaissement par carte bancaire de 30%.

Sur le plan diplomatique, j’ai participé plus particulièrement au développement des relations avec Israël et l’Arménie. Je me suis pleinement engagé tout au long de mon mandat contre l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne et en faveur d’une reconnaissance de l’Artsakh.

 

 

Premier Questeur de l’Assemblée nationale

 

En 2007, mes pairs m’ont élu Questeur de l’Assemblée pour 5 ans. Cette fonction de « trésorier » de la chambre basse du Parlement m’a permis de mettre en oeuvre une de mes convictions les plus profondes : l’exemplarité des élus dans la lutte contre le gaspillage d’argent public. Ainsi, j’ai diminué de 3% le budget de l’Assemblée notamment à travers une politique environnementale, conduite pour réduire les dépenses de carburant pour le parc automobile, les achats de fluides pour les immeubles et, grâce à la dématérialisation des procédures, la consommation de papier et les frais d’affranchissement. Les dépenses liées aux Députés ont également été sensiblement réduites : – 8,85 % sur les voyages et déplacements, ou encore -12,21 % sur les charges de représentation.

 

 

1er Vice-Président fondateur de la Communauté du Pays d’Aix

En 1994, j’ai chois d’inscrire Bouc-Bel-Air dans la modernité en créant, autour de la commune d’Aix-en-Provence, la Communauté du Pays d’Aix. 1er Vice-Président, en charge de la collecté et du traitement des déchets, j’ai instauré le tri sur notre territoire. J’ai également ouvert le premier Centre d’Apports Volontaires, à Bouc-Bel-Air. Un immense succès qui appelle aujourd’hui à la création d’un deuxième site, après que l’ensemble du Pys d’Aix a été équipé ces 23 dernières années.

Cet engagement en faveur de l’environnement, je l’exprime aujourd’hui à travers mes différents mandats : à nouveau vice-président de la CPA, de 2014 à 2016, j’ai alors développé les éco-mobilités, et notamment l’équipement des collectivités en véhicules et bornes de recharge électriques ; Président du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches du Rhône, j’y mène une politique de réduction des énergies fossiles et, bien entendu, de protection de la forêt méditerranéenne ; comme Maire de Bouc-Bel-Air, je fais de ma commune la Ville Nature de la Métropole. Une démarche reconnue par la récompense de finaliste du Concours national des Villes en faveur de la Biodiversité, dès la première participation de Bouc-Bel-Air. 

clear

To Top